Eco-Info sur Twitter

Souscrire une police d’assurance aprés résiliation

Opposer une signature sur un contrat d’assurance, est une décision qui doit être prise avec la plus grande circonspection. Afin d’éviter en amont & en aval toutes déconvenues, contentieux ou litiges, La surveillance des tenants et des aboutissants d’une police d’assurance est largement conseillée, d’ailleurs rien qu’en 2013, 10 461 demandes de médiation ont été enregistrées et ce chiffre ne cesse de grimper. Découvrons sans plus tardez les point substantiels à suivre !

1. Consultation d’un Pro

La consultation avant toute conclusion en assurance est une condition sine qua non, cette dernière doit se faire avec un véritable expert métier afin d’y puiser un maximum d’information. De nos jours force est de constater que tous les circuits de distribution et les canaux de marketing sont exploités, avec parfois beaucoup d’acharnement afin de commercialiser des contrats d’assurance de biens & de personnes, à commencer par les bancassurances ou les conseillers tentent tant bien que mal de vendre en complément des solutions d’assurance dont ils ne maîtrisent pas nécessairement les rouages encore moins les dangers, sans mentionner les quelques enseignes spécialisées dans la grande distribution et qui se mettent eux aussi à vendre carrément des contrats de prévoyance, comme un vulgaire produits de terroir. Il est essentiel de faire appel à un expert du domaine d’assurance avant & durant la conclusion d’une police. si votre contrat par exemple est résilié par votre assureur autant faire appel à un spécialiste en assurance auto résiliée

2. Assurance sur mesure

Pallier entre l’essentiel & le superflu est un équilibre fragile. Il est certes risqué de ne pas être totalement couvert; mais il est complètement vain de trop s’assurer. En réalité, quand un sinistre est déclaré, les réparations ou les indemnités sont générées en fonction de ce que vous avez occasionné comme dommage ou perte et pas justement au regard des cotisations encaissées. Penser que avoir une couverture plus onéreuse est le gage d’une bonne assurance est une erreur malheureusement assez fréquente. En effet vous risquez d’être autant indemnisé que celui qui paye moins. Voilà pourquoi il vous incombe de bien d’évaluer vos biens ou besoins et de vous prémunir en conséquence.

3. Déclaration de tout

La cosmogonie des assurances c’est le transfert d’un risque bien déterminé, ce transfère se fait avec des appréciations basées sur les déclarations de l’assuré à l’assureur. Ce qui n’est pas déclaré évidemment lors de la souscription est exclu des éléments d’appréciations de prime de base. Par conséquent toute omission ou fausse déclaration aura un impact non pas sur la prise de garantie mais sur la mise en jeu de cette dernière. Ne pas avoir déclaré une télé de valeur lors de la conclusion de sa garantie habitation, cette dernière ne sera pas remboursée. Ne pas avoir déclaré de manière dolosif ou pas une alcoolémie en assurance auto, c’est ne pas être indemnisé en cas de sinistre. L’assureur procède même à la radiation de contrat pour fausse déclarations ou à la nullité du contrat. Tout ça parce que la prime calculée sur la base de vos déclarations, est jugée non suffisante et par conséquent, ne correspondait pas au risque réellement encouru. L’article L113-2 2° 3° est très claire à ce sujet, il faut tout dévoiler à l’assureur sinon c’est une assurance auto résilié pour fausse déclaration

4. lecture du contrat

Un contrat d’assurance, c’est comme un pacte avec le diable. La moindre inattention et il ne tarde pas à emporter toute la tête. Les polices d’assurance sont remplies de guet-apens, et oui parole d’assureur, bien sûr pour les assurés mal-informés. Il convient de scruter minutieusement les conditions de rentrée en jeux de garanties, les clauses relatives aux franchises et enfin prêter plus d’attention au volet « exclusion ». Aussi, certains assureurs procèdent par des systèmes de réparations ou de remboursement, à des indemnisations plafonnées ou forfaitaires sur une durée bien déterminée. À ne pas négliger !

5. Usage des comparateurs

La toile regorge de comparateurs de différents produits d’assurance. Un outil en ligne qui connait de plus en plus d’engouement pour la simple et unique raison qu’il permet de réduire considérablement, les dépenses assurantielles. Mais l’assurance, vous l’avez compris ce n’est pas uniquement le prix que vous payez mais l’usage que vous en faites ! Comparer c’est plus judicieux quand c’est sur le fond. Ce processus peut sembler long & rude, peut-être, mais il préserve contre tout contentieux ou mauvaise surprise plus tard.

Évitez de cumuler plusieurs garanties à la fois. Pourquoi souscrire à une extension de garantie si votre garantie habitation prévoit une couverture de tous les biens de votre habitat. Certaines garanties comme le rapatriement du corps de l’étranger en cas d’accident ou de décès est prévu dans la convention obsèques, pourquoi l’avoir aussi avec une carte bancaire ? Cette sur-assurance, n’est pas souvent volontaire, il n’est que la conséquence d’absence d’information & de conseils. C’est le cas souvent lors de la souscription de la garantie multirisque habitation en termes de responsabilité civile.

Pour finir, évitez de se retrouver avec une assurance auto résilié par l’assureur, car c’est soit l’exclusion soit une surprime.Plus d’info sur sosresilie.fr & ce blog assurance auto

Quelques infos supplémentaires

Actualité publiée par Vincent V. - 214 lectures

Coordonnées & contact

Simple Assurance
170 rue Paul Vaillant Couturier
75014 Alfortville
Tél. : 0143961615
Partager sur les réseaux sociaux
Haut de page