Eco-Info sur Twitter

De la peau au cuir, ou comment l’on fabrique le cuir

Au commencement était une vache (ou un mouton, un veau, un cochon, un chinchilla, etc.) avec sa peau rêche, au poil dur ! Et puis apparut le cuir, doux au toucher, souple ou rigide, grené ou non.

Comment passe-t-on de l’un à l’autre ? Cet article vous explique le processus de fabrication du cuir.

De la peau au cuir, toute une histoire

Une fois prélevée, la peau est desséchée par salage, pour l’empêcher de se putréfier. Puis on la retaille pour retirer ce qui empêcherait le travail ultérieur : les pattes et la queue, les oreilles, etc..., avant de la nettoyer de ses impuretés, poils, et autres graisses.

La peau ainsi nettoyée subit l’épreuve du tannage. Cette opération permet de passer de l’état de peau à l’état de cuir. L’expression populaire « tanner le cuir » est donc erronée : c’est la peau que l’on tanne, et pas le cuir.

Le tannage peut être végétal, minéral ou chimique. Le premier utilise les tanins de plantes comme le chêne, le sumac, le pin et le cuir végétal est recherché pour les chaussures et la maroquinerie notamment, car il permet d’y graver des dessins par repoussage. Le tannage minéral, utilisé dans l’ameublement et aussi dans l’industrie de la chaussure, est réalisé à base de sel ou d’alun mais aussi de chrome, très contesté, car potentiellement allergène, tout comme les tannages chimiques, considérés comme très polluants.

Un beau cuir pour un produit de qualité

Le tannage permettra au cuir de ne pas s’abîmer avec le temps. Il est fondamental pour la qualité du cuir, sa souplesse, etc.

Une fois cette étape du tannage réalisée, le cuir ainsi obtenu sera séché à l’air libre, pour les cuirs végétaux (2 jours à 2 semaines, suivant la saison), ou en étuve pour les autres (quelques heures). Le cuir est propre, le cuir est sec, il ne reste plus qu’à lui donner un bel aspect avec la finition, qui comprend un assouplissement, une pigmentation et un lissage. Ce n’est qu’après ce traitement que le cuir est prêt à servir dans l’artisanat du cuir.

Au cours de toutes ces étapes, la peau se transformera peu à peu en un cuir plus ou moins épais, plus ou moins solide, plus ou moins pigmenté. Du cuir doux des canapés au cuir rigide de certains produits de maroquinerie, la fabrication du cuir donnera une grande variété de cuirs utilisés dans la réalisation d’une vaste gamme de produits en cuir.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter notre dossier détaillé en cliquant sur le lien ci-contre : la création du cuir de A à Z.

Quelques infos supplémentaires

Actualité publiée par Hasni R. - 159 lectures

Coordonnées & contact

ARTIWEB
10 impasse du hameau du lac
81600 Rivières
Partager sur les réseaux sociaux
Haut de page