Eco-Info sur Twitter

Le coaching financier pour sauver le pouvoir d'achat

Il est parfois difficile de prétendre gérer convenablement son budget. La majorité des français souhaitent pouvoir dépenser plus et par conséquent l’amélioration de leur pouvoir d’achat.

Rien de plus compréhensible que de vouloir gagner plus, d’autant que les salaires en France sont pour la plupart très largement inférieurs à ce que l’on peut constater dans les autres pays d’Europe. Cependant une chose parait importante quand on évoque l’intervention de l’état dans la politique des salaires.

La propension marginale à consommer

C’est la part que consacre un foyer ou une personne dans son revenu à la consommation de biens. Ainsi, les études démontrent que malgré une hausse du pouvoir d’achat, il n’est pas constaté une amélioration de la gestion du budget.

Sans un réel coaching financier de la part d’un professionnel de la gestion de finance, la situation ne s’améliore pas. Des études démontrent donc qu’un ménage qui voit son salaire doubler, ne gérera pas mieux son budget sur le long terme.

Les améliorations ne seront visibles que sur le court terme, laissant place à la notion d’effet mémoire qui prendra rapidement le dessus sur les habitudes de consommation.

En cas de baisse de salaire

Nous abordions précédemment le fait qu’il n’était pas possible pour un ménage d’améliorer sensiblement son pouvoir d’achat sans un coaching efficace de la part le plus souvent d’un intervenant extérieur comme une société spécialisée dans les formations en coaching financier. On constate un autre effet pervers d’une augmentation brusque des revenus.

Ainsi, selon les études menées, on a pour habitude de s’habituer très rapidement à des revenus supérieurs donnant lieu à un confort de vie somme toute relative. Dès lors, les résultats de l’enquête démontrent que l’effet pervers de cette mutation n’est pas équilibré dans le sens ou un retour à un salaire inférieur ne permet pas de stabiliser les dépenses.

C’est le principe de l’effet mémoire, et c’est pourquoi une hausse relative des revenus n’est pas la solution la plus adaptée pour relancer une économie fragile.

Quelques infos supplémentaires

Actualité publiée par Hasni R. - 425 lectures

Partager sur les réseaux sociaux
Haut de page